Je suis maman…2 ans après

on 02/09/2017
Ma fille a soufflé ses 2 bougies. Déjà. Et elle les a réellement soufflées, de toutes ses forces, fière d’elle. Mais pas autant que moi.
Toutes les mamans du monde vous diront à quel point le temps passe et vous vous y attendez.
Mais en fait vous ne savez pas.
Tout comme vous ne savez pas à quoi vous attendre de votre vie de maman.
Que l’on soit mère poule à couver son bébé comme au premier jour ou plus indépendante, une mère qui prend soin de son enfant est une lionne, une battante.

Beaucoup de femmes avant d’avoir un enfant se questionnent sur leur capacité à pouvoir élever un enfant, et surtout se demandent si elles pourront être à la hauteur.
On s’imagine que l’on sera permissive ou qu’on ne laissera rien passer.
Qu’on lui laissera regarder la télé ou qu’on la préserve des écrans.
Qu’on lui préparera de bons plats maisons ou qu’on lui achètera des petits pots qui seront gouteûx.
On s’imagine tout un tas de choses mais on ne s’imagine pas à quel point on va l’aimer.

A toutes les futures mamans, je vous le dis: le meilleur est à venir!

Un enfant ça apaise, ça apprend à être plus patiente, forcément sinon on frôle la crise de nerfs.
Ma fille m’a rendue plus calme encore, plus aimante envers mon entourage. Elle m’a adoucie.
Ma douceur, mon coeur, ma vie…Oui c’est ma vie.
Je suis toujours une femme, j’ai toujours des rêves, mais ma vie s’est organisée autour d’elle.
C’est ainsi que je l’ai choisi et j’aime ça.

J’aime autant que je redoute être celle qui l’aidera à forger son caractère. A grandir aimer et devenir j’en suis sûre une belle personne.

Tout le monde veut le meilleur pour son enfant. Et je parle là bien entendu uniquement des personnes saines et nous sommes nombreuses bien heureusement.

Etre mère pour moi, c’est ne plus penser qu’à soi, et aimer cette idée de devoir élever un enfant au sens propre mais surtout figuré. L’élever le plus haut possible en lui apprenant que l’amour est la seule chose vraie et importante, en lui apprenant à être gentil et à avoir du coeur tout en poursuivant ses rêves quels qu’ils soient.

Je serais toujours là pour mon enfant, avec cet amour inconditionnel et infini.

Je ne suis pas une maman dans le sens où je revêts une simple casquette, j’ai mué comme un serpent.
C’est tout mon être qui fait ce que je suis devenue, ma fille m’a révélée et c’est en cela que je suis maman.

Ecrivez un commentaire

You may also like

%d blogueurs aiment cette page :